Les Paladins


En 1760, Jean-Philippe Rameau compose Les Paladins, ultime chef-d’œuvre de l'esprit baroque français, délibérément placé sous le signe de la fantaisie et de l'imaginaire.

C’est dans cet esprit que Jérôme Correas fonde son ensemble vocal et instrumental en 2001 qui explore principalement le répertoire musical dramatique italien du XVIIème siècle et l’opéra comique du XVIIIème siècle.

La spécificité des Paladins est sans nul doute l’aspect théâtre de leur interprétation. De part sa double formation de claveciniste et chanteur, Jérôme Correas explore et développe une approche musicale fondée non sur l’écriture seule de la partition mais sur toutes les possibilités expressives et théâtrales liées à la langue quelle qu’elle soit, et les rapports qu’elle entretient avec les sons. C’est là la genèse de tout le travail sur le « Parlé-chanté ».

Recherches sonores et théâtrales sont intimement liées, avec un travail sur le rubato, la liberté face à la partition, l’improvisation, la réflexion sur les couleurs de la voix et de l’instrument, le passage de la voix chantée à la voix parlée, avec toutes les nuances intermédiaires.


Les Paladins se produisent à travers en France, en Europe et aux Etats – Unis. Ils ont été en résidence à la Fondation Royaumont de 2010 à 2013 et entretiennent une relation privilégiée avec l’Auditorium de la Bibliothèque Nationale de France.

Parmi les événements scéniques marquants : Le Couronnement de Poppée de Monteverdi mis en scène par Christophe Rauck, salué par la critique et représenté 44 fois (TGP de Saint-Denis, Opéra de Rennes, Opéra de Reims…) ; en 2011 – 2012, la création de L'Egisto de Mazzocchi de Marazzolli, premier opéra italien donné en France en 1646 ; en 2013 une tournée de 26 dates autour de la création du Retour d’Ulysse dans sa patrie de Monteverdi, mis en scène par Christophe Rauck (TGP de Saint-Denis, Théâtre Firmin-Gémier / La Piscine, Opéra de Massy, Opéra de Reims, Opéra de Nice, Scène nationale de Saint-Quentin en Yvelines…) ; et en 2013 – 2014 une tournée autour du spectacle « Dans les rues de Naples », chorégraphié par Ana Yepes et mis en scène par Olivier Collin (Opéra de Reims, Théâtre Impérial de Compiègne, Théâtre Firmin – Gémier/ La Piscine, Conservatoire de Puteaux, Théâtre de Gagny, Festival Potsdam Sanssouci).

Les Paladins remportent également un vif succès dans La Fausse Magie de Grétry, opéra comique mis en scène par Vincent Tavernier (Opéras de Rennes, Metz et Reims), ainsi qu’avec La Servante Maîtresse de Pergolèse et La Zingara, opéra comique de Favart de 1755.

En parallèle de ces projets scéniques, notons le Xerse de Cavalli au Théâtre des Champs-Elysées et une tournée autour du Magnificat de Bach (Notre-Dame de Paris, Festival de la Chaise-Dieu et Les Heures Musicales de l’Abbaye de Lessay).
En 2012 : « Molière à l’opéra », extraits de comédies-ballets de Lully, « Lumières des Ténèbres », œuvres de De Brossard, Bernier, Dumont, Couperin, Michel, et une reprise du Stabat Mater de Pergolèse et du Stabat Mater de Caffaro.
En 2013 : Te Deum d’Utrecht de Haendel (Opéra de Rennes, BOZAR, Festival des Gourmandises musicales, Festival Contrepoints 62).

En 2014, Les Paladins célèbrent la musique française avec Les Quatre Saisons de Charpentier et fêtent l’année Rameau autour de deux programmes dédiés au compositeur : « Les Surprises de l’Amour » avec Sandrine Piau, soprano avec laquelle ils entretiennent un rapport privilégié (tournée au Festival de Sully et du Loiret, Festival de La Chaise Dieu, Festival de Ribeauvillé, Wigmore Hall à Londres, Opéra de Montpellier, Théâtre Montansier à Versailles) et « Opéras pour la paix », extraits d’opéras de Rameau.

Les Paladins travaillent à l’émergence de projets innovants tournés vers le pluridisciplinaire en organisant des collaborations avec différents milieux artistiques, tels que les arts du cirque, de la danse et du théâtre. Ils s’emploient à rendre leur art accessible au plus grand nombre en organisant des ateliers d’initiation auprès du public scolaire, des élèves de conservatoires et écoles de musiques et s’impliquent également dans la formation professionnelle de jeunes chanteurs lors de master classes.

Les Paladins ont enregistré chez Arion, Pan Classics et Ambronay Editions. Mention spéciale pour L’Ormindo, opéra de Francesco Cavalli, récompensé du Preis der Deutschen Schallplattenkritik en août 2007 ainsi que pour leur disque « Soleils Baroques », qui réunit des œuvres inédites de Rossi et Marazzoli.

En 2012 est paru, chez Naïve, leur disque  « Le Triomphe de l’Amour », récital de Sandrine Piau autour de la musique française du XVIIIème siècle, qui a fait l’objet de concerts à la Galerie des Glaces du Château de Versailles, et au Bozar à Bruxelles et a été récompensé par le Gramophone Record of the month en septembre 2012.

Les Paladins sont en résidence à l’Opéra de Reims et en Champagne – Ardenne.
Ils sont artistes associés au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine et à la Fondation Singer – Polignac

Ils bénéficient du soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication et sont soutenus par le Conseil régional d’Île de France au titre de la permanence artistique et culturelle.

Ils sont membres de la FEVIS (Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés).

Télécharger la biographie (Format pdf)

Xavier Antoinet
Xavier Antoinet