"Les Chemins de la liberté"

<< Retour à l'agenda

Distribution


Makeda MONNET, soprano

Jean-François LOMBARD, ténor

Katia WEIMANN, piano

 

Hélène BABU, direction artistique et dramaturgie

Jérôme CORREAS, direction musicale

Programme


Paris, 1842.

Au coeur des débats passionnés précédant l’abolition de l’esclavage en 1848, l’opéra comique « Le Code Noir » est représenté à Paris en 1842. L’oeuvre évoque les destinées croisées d’esclaves martiniquais et de leur maîtres, et à travers eux raconte la lutte pour la liberté de ceux qui sont soumis à l’arbitraire d’un système à l’agonie. 

Une oeuvre étonnante, la seule du répertoire classique véritablement composée sur ce thème.
Autour de ce projet nous avons imaginé un voyage musical entre les rues et le port de Naples où la pauvreté extrême force à l’exil, jusqu’aux rives du Nouveau Monde où la richesse s’acquiert grâce à l’esclavage.

Entre chansons de marins, complaintes des esclaves dans les plantations, ou fêtes rituelles mélées de danses, un vaste répertoire se constitue, reliant passé et avenir, ancien et nouveau monde, reflet des souffrances, des réjouissances et des espérances humaines. 

Une rencontre amoureuse se fait alors entre une jeune femme descendante d’esclaves et un immigré napolitain.
Tous deux sont confrontés à leur destin et l’évoquent par des mélodies, duos et textes qui parlent d’amour, de gastronomie, de la vie, de la mort, de la foi, de l’exil, et de ces chemins de la liberté que seules les chansons permettent de prendre sans risques. 

Symbole d’un monde en devenir, cet amour triomphera-t-il de toutes les embûches qui se dresseront sur leur chemin ?